Twitter me rend triste

Publié le par Vaallos

twitter-logo1.png

Ceux qui me suivent sur Twitter l'auront peut-être remarqué, ces derniers temps je m'y fait très silencieuse.

 

Au début j'ai souhaité ralentir car cela me prenait trop de temps. J'aimais suivre les conversations et en manquer le moins possible. Je répondais, je m'incrustais, et je racontais ma vie aussi.

J'ai essayé de cantonner à quelques moments par jour mais ça me frustrait un peu de débarquer au milieu de discussions et du coup de ne rien comprendre. Alors je remontais la conversation et finalement, je ne gagnais aucun temps.

 

Et puis il y a eu la conversation de trop, celle qui m'a donné envie d'arrêter au moins pour un temps.

Ca ne s'est pas fait du jour au lendemain, je n'arrive pas à décrocher complètement. J'ai commencé par ne plus raconter ma vie, et par ne plus répondre, je suis devenue une lectrice silencieuse.

 

Premier constat, le temps libre de mes journées a été multiplié par dix. J'ai retrouvé du temps pour lire, tricoter, et même glander.

 

Deuxième constat, mon humeur s'en est étonnament ressenti. Je me suis rendu compte que Twitter me rendait triste.

 

Cela m'est apparu en devenant lectrice silencieuse, car en ne réagissant pas, j'avais plus le loisir de constater mes émotions.

 

Il y a plusieurs raisons à cela.

Il y a toutes les twitteuses enceintes, et comme on songe à avoir un second enfant, cela me frustre. Et me maintient aussi en permanence dans certains regrets. Je suis sincèrement ravie pour ces futures mamans, mais cela me rend nostalgique de les lire.

Il y a toutes les peines qui sont racontées, et il y en a beaucoup. Je ne sais pas y être insensible et je finissais pas être triste moi aussi.

 

Il y a plusieurs autres raisons encore...

 

J'y reviendrais peut-être, je dirais même probablement car je suis assez cyclique parfois... Mais peut-être de manière différente.

Les délires et les conversations instructives me manquent ^^

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de Vaallos

Commenter cet article

Madame Sioux 13/01/2012 15:22

On va sûrement pouvoir se rencontrer à la VItouz par contre, non ? Tu penses pouvoir venir ?

Vaallos 17/01/2012 11:07



C'est difficile à dire, je ne sais pas où on en sera du point de vue financier et du point de vue du (des ?...) nain(s). Mais j'aimerais beaucoup !!



LN 13/01/2012 14:41

J'aimerais bien dire que oui, j'ai trouvé mon équilibre, mais les cernes que j'ai sous les yeux depuis que Internet + Glitch sont de retour dans ma vie prouvent clairement le contraire... =/

Pour ce qui est des relations avec les autres, je suis aussi timide en virtuel qu'en réel, donc je noue peu de relations suivies, ce qui fait que je ne m'y investis pas plus que ça. Peu d'attentes,
donc peu de déceptions. C'est ma façon de trouver un équilibre dans ce monde de tweets. ;p

Vaallos 17/01/2012 11:06



J'aimerais parvenir à ça, en ce moment c'est particulièrement difficile. J'espère que ce n'est qu'une passade vers une meilleure méthode ! :)



Babidji 11/01/2012 14:13

je n'y ai jamais mis les pieds car je sais que je pourrais devenir accro comme pas mal j'imagine, je me cantonne à FB et HC (grâce à toi d'ailleurs ;) ) c'est déjà pas mal car le web est
chronophage ! et si tu as retrouvé le sourir eet du temps et bien tant mieux, parfois le virtuel prend le dessus sur le réel et c'est bien dommage (je parle de moi là aussi).

Vaallos 12/01/2012 10:20



J'ai toujours du mal à trouver un juste milieu. J'aime quand même bien ce réseau car je suis seule la journée. Comme tu le dis il faut veiller à ce que le virtuel ne prenne pas le dessus. Mais
l'avantage c'est que plus je ralentis, plus j'ai le temps de relire des blogs, mais aussi de faire un tas de trucs dans la vie "réelle" :)



PurpleNessa 05/01/2012 00:00

Je ne vais pas te jeter la pierre, c'est vrai que Twitter prend du temps, je m'aperçois que je me balade partout dans la maison avec mon iphone à la main pour perdre le moins de tweets possible,
quand j'étais au boulot c'était pareil...
Et c'est devenu un peu un salon de tchat alors difficile à suivre. J'en suis donc c'est un peu de ma faute aussi :/
Mon mari me dit que j'ai besoin de décrocher mais j'ai du mal, j'aime ce monde virtuel.
J'espère que tu seras vite moins triste, et tant mieux pour ton temps libre (pour ma part je préfèrerais que tu restes sur Twitter mais on ne commande pas les gens, je suis contente que tu aies du
temps libre pour toi)
@ bientôt

Vaallos 06/01/2012 09:27



Je ne reproche rien à personne hein ? J'ai juste besoin de trouver une autre manière de twitter. Comme je suis seule adulte à la maison la journée, j'aime avoir des liens même virtuels, des
conversations, des contacts. Par contre je faisais comme toi, je regardais tout le temps mon téléphone, je revenais sans cesse vers l'ordinateur, sans forcément m'en rendre compte.


J'aimerais concilier les deux, la vie sociale virtuelle et le temps libre pour ne pas oublier de vivre non plus. J'espère que c'est possible...



la pintade aixoise 03/01/2012 22:40

Je n'aurai qu'un mot... Mais de toute façon, à quoi ça sert twitter ??

Vaallos 04/01/2012 09:53



Je ne peux que te dire ce que j'y ai trouvé !


Des délires qui dérident quand bébé pleure.


Des réponses à des questions de maman auxquelles l'entourage en chair et en os ne peut pas tjs répondre.


Du soutien pendant le baby blues et les moments de déprime quand j'étais en hypothyroïdie sans le savoir.


Et probablement d'autres choses qui ne me viennent pas à l'esprit immédiatement :)