On s'en passera : la rééducation périnéale-abdominale classique

Publié le par Vaallos

BicepsAltere.jpg

Voilà un article à prendre avec des pincettes (non, ce n'est pas parce qu'il est fragile). On touche ici à un domaine médical et il ne faudrait surtout pas qu'on se dise que la rééducation est optionnelle. Ca, c'est votre médecin qui doit le dire.

 

Quand j'ai demandé à Super Gygy comment était mon périnée, à la visite de contrôle un mois après l'accouchement (forceps + épisio), il m'a dit qu'il s'était bien remis. Je lui ai parlé de la rééducation et il m'a dit que si je le souhaitais il pouvait tout à fait me faire une ordonnance, et joignant le geste à la parole, il l'a rédigée en m'indiquant que c'était toujours bien de le faire.

La sécu nous rembourse 10 séances (sauf dépassement d'honoraires évidemment), pouvant se répartir entre rééducation périnéale et rééducation abdominable (tout l'un, tout l'autre, ou les deux, mais toujours 10 séances au total).

 

Mon médecin généraliste m'a dit que pour une jeune femme active, et pour un premier enfant, je pouvais tout à fait reprendre le sport sans faire cette rééducation. Il a donc signé le certificat médical me permettant de reprendre l'aïkido. (Il faut dire au passage que c'est un des enseignants du club que j'ai rejoint !)

 

En parallèle, on m'a aussi beaucoup conseillé de la faire, soit de suite, soit après quelques mois.

 

Voilà pour les bases, pour mon contexte, donc j'insiste sur le fait que tout le monde ne doit pas se passer de cette rééducation.

J'ai le go de deux médecins, mais je n'ai pas pour autant envie de ne rien faire du tout.

Parce que je sens bien qu'il y a du travail, que tout ça c'est quand même mou du genou. Et que j'ai peur de l'avenir. Je n'ai pas envie d'arriver à une éventuelle seconde grossesse avec un périnée ramollo (par contre si je pouvais éviter l'hypertonique et une seconde épisio ça serait pas mal ^^), je n'ai pas envie d'avoir de fuites urinaires plus tard, je n'ai pas envie d'avoir de descente d'organes !

 

Alors que faire ? Rééducation classique, avec une sage-femme ou un kiné ? En position gynécologique avec soit un appareil, soit une main ?

Là, c'est non, directement, catégoriquement, non. Les examens sur examens sur examens, avant la grossesse, pendant la grossesse, après la grossesse, je suis en surdose. Ca n'est pas agréable pour personne évidemment, mais à cela s'ajoute les histoires personnelles. Et là maintenant, ce dont j'ai besoin, c'est aussi de me retrouver. De retrouver mon espace privé. Que mon corps m'appartienne et n'appartienne qu'à moi. Que plus aucun étranger, que plus aucune personne du corps médical n'aille voir ce qui s'y passe. Que plus aucun étranger ne finisse par connaître cette zone mieux que moi. Je fais un blocage total, j'ai sorti le bouclier, mon corps, il est à moi. J'ai même une appréhension à me faire faire une piqûre par mon généraliste.

Je pense que ça va passer, mais pour le moment, j'ai besoin de sentir que c'est moi qui ai le contrôle.

 

Bref, tout ça pour dire qu'on se passera de la rééducation classique, mais qu'on travaille ça tout de même sérieusement, tous les jours, avec l'aide d'un livre dont je vous parlerai demain via les Vendredis Intellos de Mme Déjantée.

 

Alors non ce n'est pas pour faire durer le suspens, c'est juste qu'en cours de route j'ai réalisé que l'ouvrage pourrait peut-être intéresser des gens, et que les Vendredis Intellos est un bon endroit pour le présenter, mais pas un bon endroit pour expliquer pourquoi j'en suis arrivée là :)

 

A demain alors ?

 

(L'image est tirée de cette page du site GQ.)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de Vaallos

Commenter cet article

manuela 09/07/2014 16:11

C'est vrai que la rééducation périneale n'est pas néccessaire pour toutes. Mais bon, je me voyais mal aller au sport avec la fatigue et tout, j'ai préferé les séances plus classiques.

Mère geek 27/09/2011 22:01


Merci en tous cas, grâce aux autres commentaires, j'apprends d'autres méthodes. (et manuelles pour dire que les 2-3 premières séances elle faisait un TV pour savoir si mon muscle avait changé),
les
dernières séances étaient plutôt yoga et gym au sol, avec étirements en tenant le périnée. (et elle me faisait confiance).
Je ne l'ai donc pas vécu comme une intrusion dans mon intimité (mais j'adule ma SF).


Vaallos 29/09/2011 20:23



C'est génial que tu aies trouvé une SF qui te convienne comme ça. C'est super précieux !!



Mère geek 27/09/2011 00:12


Non non, méthode manuelle avec la S-F qui a suivi ma grossesse, et avec qui j'avais fait la préparation accouchement.

Et abdos chez le Kiné, toujours sans électrode. Mais sans qu'il ne me touche, lui.


Vaallos 27/09/2011 18:04



Rien à faire, rien que lire "méthode manuelle" j'ai envie d'aller me planquer dans le lit ;P



Mère Geek 23/09/2011 16:55


Pour moi, la rééduc du périnée, c'est surtout lié à la sexualité : pour avoir du plaisir, quoi.


Vaallos 25/09/2011 22:43



Tu serais pas passée par les boules de Geisha, des fois ? :)



Céline Walea 18/09/2011 18:22


coucou Valloos
je ne voulais pas remettre en doute la comptétence de ton médecin bien entendu. Et il a tout à fait raison de dire qu'il faut reprendre le sport tout doux, sans impact et tout et tout (enfin à mon
humble avis...) Mais dans mon entourage je connais trois personnes à qui les médecins n'ont pas conseillé de faire leur rééduc. Sans doute ont-elles fini leur grossesse moins abîmée que moi par
exemple. Mais globalement, je trouve qu'il est dommage de ne pas profiter de cette opportunité qui nous est donné de prendre soin de cette partie de notre corps, de la renforcer, même si elle a été
moins abîmée que chez d'autres femmes. En plus c'est un moment où on va apprendre beaucoup de choses sur notre corps, qui vont nous servir au quotidien (pour porter bébé par exemple...). Mais j'en
conviens, "scandaleux" est peut être un adjectif un peu fort ! J'ai toute confiance dans les médecins et les gynécologues. mais parfois, j'ai l'impression qu'ils leur manquent certaines infos,
notamment sur la rééducation. beaucoup vont te diriger directement sur une rééducation avec une sonde alors qu'il y a 'autres solutions moins invasives.


Vaallos 19/09/2011 20:23



Oui je suis tout à fait d'accord, ce serait dommage de ne pas profiter de cette opportunité. J'ai pris la décision à regret, me disant que non, je ne pouvais pas faire la rééducation avec la
méthode invasive de la sonde ou de la main. En tout cas pas maintenant... Aussi je suis ravie de savoir que la CMP, et d'autres méthodes, existent. Mon gynécologue ne m'en a en effet pas parlé.
Il m'a fait une ordonnance pour la sonde, au cas où j'irais chez un professionnel qui l'utilise. C'est dommage que ces méthodes ne soient pas plus connues, car je ne pense pas être la seule à
refuser de faire la rééducation "classique". Je pense qu'il y a aussi beaucoup de femmes qui y vont à reculons et n'en retirent pas beaucoup de bénéfices...


Je pense que je ferai un autre article pour promouvoir ces nouvelles méthodes. Je tenais juste à revenir sur l'aspect médical de la prescription :)