La première fois que... j'ai repris le sport

Publié le par Vaallos

aikido.jpg

3 mois et 9 jours après l'accouchement, me (re) voilà sur un tatami pour un cours d'aïkido. Eh ouais. Eh bah. Je suis censée parler correct maintenant, hein, j'suis maman, tout ça, mais tant pis.

PUTAIN, C'QUE C'EST BON !

 

Bon en vrai j'ai pas attendu 3 mois et 9 jours pour faire du sport. Il faut voir aussi ce qu'on entend par sport. Mais j'ai très vite repris la marche à pieds, et ensuite j'ai ajouté le wii-fit.

Quant à la rééducation périnéale et abdominale, elle est et sera made-in moi, mais ça, j'en reparlerai.

 

J'ai fait quelques semaines d'aïkido en 2009 et j'avais a-do-ré, un truc de malade. Je me rendais à tous les cours (cumulant donc jusqu'à 8h par semaine, en plus du boulot). Seulement bon, j'ai dû arrêter. Ensuite j'ai déménagé, il y a eu le projet petit bonhomme, et je ne pensais plus y aller avant longtemps.

 

Oui mais voilà.

J'avais omis un détail.

Un léger détail d'1m85.

Un MARI.

Qui s'est dit qu'une année d'aïkido serait un beau cadeau d'anniversaire anticipé.

 

J'ai eu du love plein les yeux, jusqu'à avant-hier soir, 24h avant le premier cours, où en bonne froussarde que je suis je me suis mis à FLIPPER.

Vous imaginez pas, c'est TROP risqué d'aller à un cours.

Mais si, regardez :

- on peut se perdre ;

- on peut se planter de vestiaire et se retrouver dans celui des hommes, tous tout nus évidemment (ouais je vous vois venir les filles, ça serait pas si désagréable, juste atrocement affreusement gênant, du genre tu fais demi-tour DIRECT direction chez toi) ;

- on peut oublier son kimono ;

- on peut être la seule à avoir son inscription qui s'est perdu dans le néant ;

- on peut se gameller en entrant dans la salle / sur le tatamis / en sortant de la salle, tiens et puis tant qu'à faire y laisser son pantalon ;

- on peut foutre une baffe sans le vouloir à quelqu'un ;

- on peut mettre une main où il faut pas sans le vouloir ;

- on peut se faire mal au dos ;

- on peut être tellement pas en forme qu'on n'arrive à rien ;

- on peut être obligée de rentrer en rampant ;

- on peut se faire agresser sur le chemin du retour.

Nan, sérieux, c'est flippant. Et encore, j'en ai mis qu'une petite moitié là.

 

Mais bon comme je suis super courageuse (... ou alors que mon mari m'a foutue dehors avec un coup de pied au derrière... ou alors quelque chose à mi-chemin des deux), j'y suis allée.

 

Et c'était génial, voilà :)

Je pense que, depuis que j'ai arrêté ce sport, il ne s'est pas passé une semaine sans que j'y repense, et sans que ça m'ait manqué.

Je pourrais rentrer dans les détails, mais ça deviendrait franchement long comme article !! Je me contenterais donc de dire que l'aïkido, c'est super, mangez-en.

 

(L'image est tirée de cette page du site Aïkido Trazegnies.)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article