En vrac

Publié le par Vaallos

interro

Aujourd'hui devrait être mon premier jour de reprise. Mon congé maternité s'est terminé hier soir, et me voilà en congés, vu que je les solde avant de partir en congé parental.

 

Aujourd'hui est un jour de questionnement.

 

Est-ce que j'ai fait ces choix pour mon fils ? Je ne pense pas.

Je ne pense pas qu'il serait malheureux chez une nourrice ou avec sa grand-mère paternelle. Il est bien avec nous, il est bien avec d'autres, et tant mieux pour lui.

Peut-être que s'il était un bébé à gros besoins, que s'il ne savait pas se séparer de nous, de moi, le choix serait plus facile à assumer. Il serait mon excuse parfaite. Je serais sûre de faire le mieux pour lui.

 

Est-ce que je vais assumer ce choix ? Je ne sais pas.
Certains jours, je surkiffe m'occuper du petit bonhomme. Ca se passe bien, il mange bien, il gazouille bien, on se promène, on joue, on rigole, ça roule. Certains jours, je me sens prisonnière, esclave de lui et de ses désirs/besoins.

Et sans boule de cristal pour voir l'avenir, je suppose que je ne peux qu'attendre, essayer et voir sur le long terme.

 

Est-ce que je me vois retourner à mon travail ? Vraiment pas.

Même si par moments je craque chez moi, il me suffit de jeter un oeil à Le pourquoi du congé parental pour me dire que non, je n'ai pas envie d'y retourner.

 

Est-ce que je me vois retourner à un travail ? Par moments oui.
Dans les moments de doute, dans les moments de saturation, je me dis que la fatigue des aller-retour et d'un travail serait préférable. Avec un gros point d'interrogation : à quel point petit bonhomme me manquerait-il ?

 

Je crois que dans des moments comme ça, il faudrait réussir à ne pas trop se poser de questions. Se remettre la tête dans le guidon, prendre un peu de temps pour soi, et poser le cerveau de côté en attendant que le coup de blues passe et qu'on ait de nouveau les idées claires... ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Anaisl57 20/08/2011 13:40


Non je n'ai rien fait, je laisse passer le temps espérant que la solution ma saute dessus, mais je crois que comme ça rien ne va changer...


Vaallos 22/08/2011 10:09



Eeeeeh vi je ne peux que t'encourager alors ! Mais t'as ptetre aussi besoin d'un peu de temps pour reprendre tes marques



LN 19/08/2011 12:29


Ces choix, tu dois les faire avant tout pour toi, ma belle. Petit bébé va grandir et sera de plus en plus indépendant. Donc c'est normal que tu n'organises pas le reste de ta vie en fonction d'une
situation de dépendance qui n'est que temporaire.

Et puis c'est normal de se poser mille questions. Ce genre de choix est difficile et s'il y avait une situation idéale qui l'emporte sur toutes les autres question balance des avantages et
inconvénients, ça se saurait, et tout le monde ferait ça.

Tu peux décider quelque chose maintenant et changer d'avis plus tard. Tu peux attendre pour voir. Tu peux te précipiter. Tu peux essayer, laisser tomber, persister.
Tu peux, quoi. No stress. C'est ton chemin, tu le traceras à ta manière.
L'important est qu'au bout, tu trouves un maximum d'épanouissement, même s'il y aura peut-être eu des moments bof bof avant d'y arriver.

A ta dispo si tu veux blablater. =)


Vaallos 20/08/2011 12:43



Ce que tu me dis là me parle et me fait beaucoup de bien, merci !!

anaisl57 18/08/2011 21:18


je comprends tt a fait ce que tu vis mais chez moi c'est dans le sens inverse comme tu le sais...

Ne te fermes pas les portes, dis toi que dans quelques temps tu pourras tjs retrouver un travail si tu en as assez d'etre a la maison, ou un mi-temps, ça serait mon reve.

gros bisous


Vaallos 20/08/2011 12:43



Tu arrives à trouver du temps pour chercher une alternative ? J'imagine que tu ne débordes pas de temps libre pour refaire ton CV et des candidatures...



Cécilie 18/08/2011 17:56


Comme je me retrouve dans ces questions...
Là aujourd'hui je donnerais n'importe quoi pour retourner au boulot. Mais demain, je serai contente de ne pas bosser.
Je crois qu'on n'est jamais sûr d'un tel choix, qu'on ne peut que voir avec des années de recul ce que ça a apporté à la famille.


Vaallos 20/08/2011 12:42



Ca dépend de tellement de choses... De comment on se sent au boulot, de comment on se sent à la maison, et aussi de la journée que notre petit bout nous fait passer !!


J'essaie de me dire qu'un choix n'est mauvais que si on ne l'assume pas. Dans le sens où il faut essayer de capitaliser sur tous les bons côtés de notre situation, ou alors essayer d'en changer.
Parce que rester en place en ne faisant que subir, c'est regret assuré... Mais évidemment il y a des événements contre lesquels on ne peut pas lutter



Babidji 18/08/2011 15:52


il n'y a pas de réponse rationnelle à ce questionnement pour la simple et bonne raison qu'on est tous différents ... perso j'ai eu du bol au niveau timing ... les filles étant du tt dbt ou tte fin
d'année j'ai recommencé à bosser tjs au moment où je n'en pouvais plus d'être à la maison ... j'ai donc bien profité des 6 1ers mois puis zoo au boulot quand j'avais eu ma dose ;-)


Vaallos 20/08/2011 12:40



C'est super que ça soit bien tombé ^^