Education, la valse des questions

Publié le par Vaallos

interro.gif

Qui n'a pas reproché à ses parents les choix qu'ils ont fait, l'influence qu'ils ont eu ? Qui n'a pas recherché dans son enfance la cause d'un manque de confiance, d'un besoin de reconnaissance, etc ?

 

J'ai fait des reproches, il y a des années, parce que j'avais besoin que ça soit reconnu. Mais je me disais que mes parents avaient fait du mieux qu'ils avaient pu en fonction du contexte, de leur expérience, de leur caractère, de leur passé.

 

Je ne peux pas dire que je regrette d'avoir fait ces remarques. Disons que j'ai été tentée de regretter, après quelques mois, quelques années, après avoir fait un peu de chemin.

 

Aujourd'hui, c'est mon tour de me poser des questions (bon, c'est pas comme si c'était nouveau ^^). De me demander comment notre contexte, notre expérience, nos caractères et notre passé vont influencer notre fils. De me dire que ce que je pourrai faire en pensant que c'est bien pour lui aurait en réalité été bien pour moi mais pas pour lui. De me dire qu'un jour je vais réaliser que telle attitude lui a été bonne, ou néfaste, et que je ne l'avais pas remarqué sur le coup.

 

On va forcément donner une direction, avoir une attitude commune, issues d'un souhait, issues de nos réflexions, réfléchies, et on sera peut-être complètement à côté de la plaque. Ou peut-être qu'on sera complètement dedans.

 

Peut-être que ce qu'on s'imagine être important sera négligeable, et que ce qu'on pensait anecdotique deviendra capital.

 

Et peut-être qu'on fera certaines choses, sciemment ou pas, parce qu'on aura la tête dans le guidon, ou des problèmes bien à nous, et qu'on ne pourra pas faire autrement.

 

Mais ce qui est sûr, c'est qu'on n'a pas fini de s'interroger !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LN 11/08/2011 00:39


En même temps, on ne peut jamais savoir de quoi les enfants auront "besoin" plus tard. Les circonstances de la vie changent beaucoup la donne.

L'essentiel est de faire de son mieux.

Après, ce n'est certainement pas moi qui te reprocherai de te poser plein de questions... ;p


Vaallos 12/08/2011 21:58



Je n'essaie plus de lutter ;) Sauf dans les coups de stress/cafard, car là, ça part vite en cacahuète (j'arrive pas tjs à stopper le flot de question dans ces moments-là, mais je m'entraîne)



@lly02 10/08/2011 18:18


Si seulement nous avions toutes les réponses... Mais peut être est-ce grâce à ces "inconnues" que nous avons chacun notre propre identité...


Vaallos 12/08/2011 21:58



Le cheminement qu'on fait en se posant toutes ces questions nous construit aussi !



Babidji 10/08/2011 15:25


Ca c'est clair :-)


Vaallos 12/08/2011 21:57



Et ça n'est que le début, miam ^^



fleur 10/08/2011 08:19


Je pense aussi que si tu as l'envie de bien faire c'est bon signe, et puis on commet tous des erreurs..
Perso vu le niveau de mes parents on ne fera jamais pire..
Biz


Vaallos 10/08/2011 08:47



Arf :(


De toute façon ils se feront une joie de nous dire ce qu'on aura fait de travers ;)



nessa:0091: 09/08/2011 15:00


si les parents commençaient à ne plus dire putain devant leurs enfants ce serait un bon début d'Education, attention je ne parle pas de vous chère maman d'encore1blog mais c'est un petit clin
d'oeil à mon article d'aujourd'hui :)


Vaallos 10/08/2011 08:46



Je m'en vais lire ça alors :)