Club de lecture février 2012 : l'assassin habite au 21

Publié le par Vaallos

LivreAssassin21

Tu as peut-être suivi notre pitite création de Club de lecture avec son lancement ici : Club de lecture : première !

Eh bien je vais te parler de notre toute première lecture, ce petit policier de 186 pages.

Pour l'intrigue, je te laisse aller voir chez Amazon, ils font ça très bien.

 

J'ai eu du mal à me plonger dans le livre, et ensuite j'ai eu du mal à le lâcher. J'ai fini par me laisser prendre par l'ambiance, par l'aspect un peu huis clos, par le mystère, et par l'envie de savoir évidemment.

Les personnes sont atypiques, en tout cas, je n'ai rencontré aucune personne semblable dans ma vie. Ce qui les rend interessants mais peut-être peu crédibles. Cela dit, ce n'est pas un roman psychologique, l'intérêt ne résite pas là à mon sens. L'intérêt réside dans le mais comment fait-il, qui est-il, comment est-ce possible ??

 

Au niveau du style, je dirais grâce à Marie que cela ressemble à du Agatha Christie, et manque de bol, si j'adore ses intrigues, je n'aime pas beaucoup sa façon d'écrire. Je ne sais pas dire en quoi exactement, mais je trouve que ça ne coule pas, qu'on se heurte aux mots. Ceci dit, cela mériterait une lecture en anglais pour voir si ça ne vient pas de la traduction.

 

Car justement... POURQUOI tout cet anglais dans le texte ??? Je ne supporte pas le mélange des langues. Je déteste qu'on mêle des mots d'une langue dans une autre, à part bien évidemment quand ce sont des termes intraduisibles.

Sauf que ce n'est pas le cas ici. La plupart des termes, voire phrases entières laissés en anglais sont tout à fait traduisibles ; et non seulement ils ne le sont pas dans le texte, mais en plus ils ne le sont pas toujours en bas de page...

Je ne comprends pas du tout, et je ne vois pas du tout ce que ça apporte, d'avoir par exemple "get out of my way, you son of a bitch !" dans le texte. Ca se traduit très bien, pourtant... Je me souviens aussi d'un "head quarters" traduit en bas de page par "quartier général" bah... pourquoi ne pas le mettre directement ?

Ca m'a beaucoup énervée en début de lecture, ce qui a contribué à ma difficulté à me plonger dans l'histoire.

 

Une lecture qui commençait donc assez mal, et qui finalement m'a bien plu.

 

Dès demain, pour tous ceux qui souhaitent participer et jusqu'au 4 avril, place à Traquées de Michael Robotham !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Vie de Vaallos

Commenter cet article